027 322 01 28
078 760 61 88
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Ventouses chinoises
Vign_ventouses_kundaria

Cette technique de « grand-mère » retrouve de l'intérêt grâce à la médecine chinoise car ses effets sont concluants. Les ventouses chinoises ne sont plus guère utilisées que par les acupuncteurs et les praticiens en médecine traditionnelle chinoise.

Préparation d'une ventouse
Vign_ventouses-chinoises-2_1_

La flamme chauffe l'air dans la ventouse, cet air se dilate, la ventouse est posée immédiatement sur la peau à l'endroit choisi. Au moment où la ventouse se refroidit, l'air crée un vide partiel qui tire sur la peau et l'aspire vers le haut.

Ventouses en Bambou
Vign_photo_4
Les ventouses en bambou sont largement utilisées en Chine.
Le Sha (sable).
Vign_20181221_113450_Copie
Marques de toxines (appelé "sable" en chinois) apparaissant lors d'une séance. Elles disparaissent dans les quatre jours.
Le lendemain!
Vign_moi_2eme_jour
Disparition partielle des marques du traitement le lendemain: le corps a déjà expulsé la plupart de ses toxines.
La clinique "Wen Sha Tang"
Vign_IMG_3570
La clinique de Gua Sha à Shang Hai, avec Maître Li Dao Zheng et Antoine Wegmüller.
Ventouses
Ventouses

Les ventouses ont représenté un des traitements essentiels dans l’histoire de la médecine depuis la plus haute antiquité grecque, arabe, chinoise, et sur tous les continents.

Cette pratique ne diffère pas de celle que nous connaissons en occident et qui est tombée en désuétude chez nous.

Elles sont très utilisées en Chine et accompagnent presque toujours les traitements par acupuncture et moxibustion dans le traitement des douleurs (algies rhumatismales, contractures,...).

Le but recherché est:
- d'expulser les énergies pathogènes (le vent, le froid, l'humidité, la chaleur) qui se sont installées dans les méridiens et qui entravent la libre circulation du sang et de l'énergie, ce qui entraine la douleur en médecine chinoise.
- de rétablir la circulation énergétique dans les méridiens
- de libérer les tensions musculaires
 
Les ventouses chinoises font partie de l'arsenal thérapeutique au même titre que l'acupuncture ou la moxibustion... Elles peuvent être utilisées au cours d'une séance et sont essentiellement employées pour traiter:
- les affections respiratoires: les coups de froid, les rhumes, les grippes qui sont provoqués ou aggravés par trois éléments extérieurs : le vent, la pluie et le froid.
- les tensions musculaires: aggravées par une vie trop sédentaire et une mauvaise alimentation. 

Les ventouses chinoises sont ainsi appliquées sur des points d'acupuncture qui correspondent aux organes à traiter. Ou bien, les ventouses sont mobilisées sur des zones situées le long des méridiens énergétiques, très souvent sur le dos. Pour la médecine chinoise, la maladie ou la douleur est un signe de blocage : cela signifie que l'énergie fondamentale, ne circule plus ou mal, voire qu'elle est inversée. La ventouse chinoise rétablit la circulation du sang et, par conséquent l'énergie.

L'aspiration crée un appel de sang « libératoire » : la peau prend petit à petit une coloration violacée, signe qu'il faut retirer la ventouse. L'application dure généralement de 5 à 20 minutes selon l'intensité de la maladie, les patients, leur âge, leur réaction et même selon le praticien.
 
Gua Sha
Vign_IMG_3352

Gua Sha ou Guasha

Gua Sha "Gua" signifie "gratter, frotter" et "Sha" signifie "sable". Le Gua Sha consiste à "gratter" le dos du patient à l'aide d'une languette "corne de boeuf" durant quelques minutes. Aujourd'hui, la lame de Gua sha est en laiton car son métal est reconnu pour certains effets thérapeutiques. Lors du processus de soin, de petits points rouges tels que des "grains de sable" apparaissent à la surface de la peau. Ils sont l'expression de l'état de stagnation de froid, d'humidité, de toxines, de Qi ou de stase de sang. Le principe du Gua Sha est d'aller chercher la "toxine" en profondeur (au niveau de la maladie) pour l'amener vers la surface et être libérée par les "sha ou grains de sable". Il peut tout à fait être accompagné par les autres techniques de MTC, soit l'acupuncture et la phytothérapie.

Les fonctions du Gua Sha sont:

- de libérer la surface du froid-vent-humidité contracté dans un passé très proche. Il se révèle très efficace au lendemain d'un "coup de froid" pour soulager les 1ers symptômes de frissons au niveau du dos, de courbatures dues au froid.

- de diagnostiquer quel organe souffre de stase de sang ou de stagnation de froid-humidité.

- de libérer les muscles soit hyper-tendus depuis un certains temps, soit qui sont contractés par l'attaque de Vent-froid (par exemple lors de torticoli ou lumbago aigu)

- de libérer le Qi et le sang stagnant et de les faire circuler librement dans les méridiens.

Le "résultat" d'une séance de Gua Sha peut être très impressionnante car la couleur du dos peut devenir rouge-violacée. Cependant, cette technique est presque indolore. Au contraire, le patient ressent tout de suite une agréable chaleur dans son dos et une libération instantanée de ses tensions musculaires. Je précise également que les marques rouges provoquées sont totalement inoffensives et qu'elles disparaissent d'elles-mêmes après quelques jours.

Maître de Gua Sha
Vign_IMG_3413_Copie
En compagnie du maître Li Dao Zheng lors de ma formation théorique à Cheng Du et du stage pratique dans sa clinique à Shang Hai, en décembre 2018.
CENTRE D'HARMONISATION GLOBALE DE LA PERSONNE
Créer un site avec WebSelf